Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les intentions de ce Festival ? Donner à tous les publics, petits et grands, le goût de la lecture, leur permettre de s’exprimer à travers des ateliers artistiques et de l’écriture, échanger, créer et découvrir !

Le journal de Marie Christine

Impossible de trouver une minute pour écrire il s’est passé trop de choses dans ma vie.

Novembre 2015

Jour de l’attentat mais pas du tout pour moi. Je ne peux pas et je ne veux pas écrire. Je suis une fringante jeune fille de 18 ans, je galope avec mon cheval Mascotte sur la plage. La mer est douce. Les vagues fouettent ses pattes. Mon frère Pierre fonce à mes côtés sur son étalon blanc fougueux.

Parfois des algues brunes s’entourent autour des sabots de Mascotte et je dois stopper ma balade. Puis je repars de plus belle pour humer l’air marin. J’ai l’impression de monter un animal volant. J’épouse son encolure. Sa crinière se soulève comme un éventail largement ouvert au vent.

Puis le trou noir. Une chute brutale sur un rocher.

Mascotte s’écrase sur moi. Mon genou est cassé. Tout semble banal. Opération banale.

Novembre 2016

Un an après. Le docteur Esperando  a délicatement trouvé les mots justes : « Anna, tu pourras remonter à cheval ma belle. Je te l’assure. Je dois enlever ta jambe gauche au dessous de ton genou. L’infection s’est étendue. Tu viens d’avoir 18 ans et tu dois signer.

Sa phrase trotte dans ma tête. Pas le temps de ruminer. Je signe. Je veux caresser à nouveau le poitrail de Mascotte.

Novembre 2018

La solitude ne m’étreint plus.

Les cris d’angoisse, les cauchemars ne me réveillent plus en pleine nuit.

Les épisodes de douleur aiguë de ma jambe fantôme sont moins fréquents, plus contrôlables.

Je peux écrire la déflagration de ces lettres indicibles : I.M.P.U.T.A.T.I.O.N. Vous voyez je n’arrive pas encore à écrire du premier jet ce mot abject. La première lettre se dérobe : AMPUTATION.

C’est fait.

Je vais remonter à cheval en compagnie de mon frère dont je m’étais éloigné, tant la colère et la souffrance m’avait possédé durant ces trois années.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article